Qui suis-je ?

QUI SUIS-JE

MON PARCOURS

Une expérience humaine et culturelle

Contribuer à faire de l’entreprise un lieu de sens et de création de valeur pour toutes les parties prenantes, en conciliant performance économique et utilité sociale, aspirations individuelles et collectives constitue le fondement de mon engagement professionnel

Avec plus de 20 ans d’expérience au service du développement de l’entreprise (RH, marketing, développement commercial, communication, partenariats, stratégie)

  • Principalement dans les services, de la banque/assurance, la santé, la protection sociale & la Défense.
  • Dans des PME comme de grands groupes, dans des entreprises privées « classiques » ou plus singulières, comme les mutuelles ou les fédérations qui relèvent de l’économie sociale & solidaire.

Mon parcours, est marqué par une succession de projets, de créations d’activités s’inscrivant toujours dans des contextes de transformation stratégique avec de forts enjeux humains et business.

Il a pour fil directeur un goût, toujours vivace, pour les sujets à défricher, les solutions à imaginer et à concrétiser.

Sans oublier… la qualité des rencontres.

PARCOURS

ce qui m'anime

Une vision politique et pragmatique de l’entreprise

Une curiosité pour les personnes et les idées qui nourrit le besoin de comprendre et de créer des liens.

Une indépendance d’esprit qui traduit un profond respect des enjeux collectifs de l’entreprise et des individus qui en ont la charge.

L’expérience, plus que des compétences techniques, relève bien souvent de la confrontation à la complexité de la réalité humaine, en incluant succès et échecs, énergie optimisée ou perdue.

Dans mon cas, elle se traduit par l’aptitude à d’abord s‘immerger dans des cultures diverses. Puis à créer des passerelles entre ces multiples façons de penser le monde…

Avec toujours en ligne de mire… le même objectif : nourrir une vision qui puisse se concrétiser et servir l’avenir.

Une vraie « boussole » :
comment préserver notre capacité à faire société ?

Les secteurs dans lesquels j’ai évolué ont renforcé mon intérêt pour les questions d’intérêt général, d’inclusion et de cohésion sociale.

L’année passée sur les bancs de l’Institut des hautes études de Défense nationale (IHEDN) a enrichi ma vision d’un collectif « résilient » et permis d’approfondir le sens du verbe « servir ».

En cela, pour moi, les questions relevant de la RSE et de raison d’être, relèvent d’abord du bon sens avant d’être des réponses à des exigences de conformité, de vente ou de recrutement.

Parce ce qu’elles questionnent notre capacité à « vivre ensemble », RSE et raison d’être renforcent nos conditions d’existence.

Cette vision « politique » du rôle de l’entreprise ne saurait se départir d’un pragmatisme économique.

quelques faits d'armes

Une double culture et une double posture :
conseil et opérationnel

Une façon de travailler marquée par les réflexes acquis dans le conseil.

Les 8 années chez Andersen Consulting/ Accenture ont contribué à ancrer profondément : une façon globale d’envisager les sujets (stratégie, process, RH et outils), une recherche d’amélioration et d’optimisation permanente, un niveau d’engagement élevé, un profond respect du temps du dirigeant et la viabilité économique comme viatique.

A mes yeux, une vision n’a d’intérêt que par son potentiel de réalisation !

Par expérience, les postures politiques gagnent toujours à avoir testé la résistance de leurs principes à la réalité pratique. A l’inverse, ne serait-ce que pour des raisons de pragmatisme financier, les approches business gagnent à être réinterrogées, a fortiori dans le contexte actuel, sur le sens politique et la nature de l’engagement portés par l’entreprise.

Accompagner dans ses missions le président d’une mutuelle de militaires, en matière de stratégie, de partenariat et de communication pour clarifier un projet d’entreprise singulier, renforcer son ancrage dans ses écosystèmes, identifier un partenaire pour sécuriser son développement et faire de ses prises de parole autant d’opportunités de nourrir la marque.

 

L’enjeu ? Préserver la pérennité d’une structure singulière dans un environnement contraint & hostile : concurrence, exigences règlementaires, diminution des budgets de l’Etat.

Mener les projets de mise en conformité (RGPD, ordonnances Macron…) et de développement d’outils de pilotage comme des opportunités d’améliorer les pratiques professionnelles (transversalité, culture digitale…) et d’optimisation de ressources.

 

L’enjeu ? Sécuriser l’activité opérationnelle et optimiser les ressources.

Créer une nouvelle activité de services (services à la personne), rentable reposant sur un nouveau modèle économique & opérationnel dans le cadre du Plan Borloo.

 

L’enjeu ? Transformer un nouveau cadre règlementaire (Plan Borloo) en opportunité de relais de croissance et de renforcement d’un positionnement innovant.

Développer une approche RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) pour nourrir le projet politique d’une fédération et améliorer les pratiques professionnelles.

 

L’enjeu ? Nourrir un positionnement stratégique différenciant et faire face à un risque de banalisation.

Développer une relation client ciblée et plus personnalisée pour optimiser le temps commercial des conseillers bancaires, développer une culture centrée sur le client (vs produit) et enrichir la connaissance client.

 

L’enjeu ? Entretenir une relation client fidélisante génératrice de chiffre d’affaires et d’attachement à la marque.

Transformer & réorganiser en profondeur une direction du recrutement en agence de service interne pour répondre à un triplement des objectifs et la recherche de nouveaux profils.

 

L’enjeu ? Permettre à l’entreprise de concrétiser son changement de stratégie dans un contexte de guerre des talents.

Un goût pour l’écriture : écrire, une opportunité de créer un espace entre la réflexion et l’action.

Mes responsabilités en fédération tout comme mon rôle de Directrice de cabinet ont également développé un goût pour l’écriture sous toutes ses formes ainsi que ma capacité à articuler une vision politique et sa déclinaison opérationnelle.

TOUT EST LÀ c’est d’abord une proposition de collaboration, par nature sur mesure, qui peut s’appuyer sur différents modes d’action.